AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 une envie, et plus ma main passe sur le papier plus j'ai l'impression que le néant envahi ma feuille!!!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Merrygann

avatar

Nombre de messages : 77
Age : 22
Localisation : surement là où l'on me cherche le moins
Date d'inscription : 16/11/2009

MessageSujet: une envie, et plus ma main passe sur le papier plus j'ai l'impression que le néant envahi ma feuille!!!   Dim 25 Juil 2010 - 22:14

L'obscurité était elle que Alice ne pouvait voir les contours de l'immeuble mais elle avait le plan des lieux en tête. Un plan fournit par l'organisation, qui, jusqu'ici, se relevait exacte. Elle laissa ses yeux bleu parcourir les pièces qu'elle traversait sans se soucier de tirer l'arme coinçait entre son pantalon et son bas-ventre. Elle avait appris au centre qu'il ne fallait avoir peur de rien, si on a peur on meurt voilà la devise des orphelins du centre de formation.


Alice finit par arriver devant une énorme porte en bois qui était
censée mener a un couloir, puis a une pièce où se trouvaient deux hommes armés, des trafiquants sans-doute, mais ce qui embêtait Alice, c'est que l'organisation E.T.S (Enfants. Tueur .en .Série) lui avait donner l'ordre de tuer ses gens et de former un nouveau venu qui était novice dans la manière de tuer. Une rumeur courait au centre comme quoi ce jeune garçon, qui s'appelait Lucas, avait le don de tireur mais avant tout il faut expliquer ce qu'est un don. Alors voilà un don est un pouvoir que chaque orphelin reçoit a la naissance enfin plutôt le jour de la mort de son dernier parent et détermine ce qu'il sera plus tard. Alice avait reçu le don de
tueuse (il donne une force incroyable et permet de tuer n'importe
qu'elle adversaire, utiliser n'importe quelle arme) le jour de la
mort de sa mère un peu après qu'elle soit née. Ce don s'était
manifesté quand le docteur avait essayé de lui faire une piqure,
elle avait saisi l'aiguille et l'avait enfoncé dans le front du
médecin qui était tombé raide mort. Ensuite l'organisation l'avait
sauvée de la prison pour enfants. Il y a aussi le don de télépathie,
ce qui est utile quand on doit suivre une proie pendant des mois, il
y a celui de l'éclaireur, il donne une invulnérabilité aux armes a
feu, et puis il y en a beaucoup d'autre mais le plus fort est le don
master mais pour l'instant aucune personne ne l'avait eu. Juste avant
le don master il y avait le don de tueur comme Alice et celui de
tireur comme ce prénommé Lucas. Alice en tout cas n'aimait pas
l'idée d'avoir un novice collé aux basques mais elle y était
obligée. C'est pourquoi en rentrant dans la pièce où se trouvaient
ses proies elle était très en colère et de très mauvaises humeur,
un sourire presque diabolique dessinait sur son visage, elle
s'acquitta de sa mission. En s'éloignant de la scène de crime,
Alice dansait presque, elle allait pourrir la vie de son future
assistant. Et l'immeuble derrière elle, brulait.




Je suis désolé pour les fautes..que j'ai pu faire moi misérable gamine....SNIF SNIF....mais bon si cela vous plait un petit commentaire et je pourrai peut être mettre la suite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nakumi Yume
Maitresse de thé /prof de rp
avatar

Nombre de messages : 274
Age : 24
Localisation : là où son coeur l'enmène...
Date d'inscription : 23/04/2008

MessageSujet: Re: une envie, et plus ma main passe sur le papier plus j'ai l'impression que le néant envahi ma feuille!!!   Dim 25 Juil 2010 - 23:23

J'avais déjà lu ça quelque part moi ^^ et ça me donne encore plus envie d'avoir la suite Razz
je suis curieuse de savoir comment Alice va pourrir la vie de Thomas... XD (moi sadique ? non jamais ><)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://passion-art-rpg.chocoforum.net/
Merrygann

avatar

Nombre de messages : 77
Age : 22
Localisation : surement là où l'on me cherche le moins
Date d'inscription : 16/11/2009

MessageSujet: Re: une envie, et plus ma main passe sur le papier plus j'ai l'impression que le néant envahi ma feuille!!!   Lun 26 Juil 2010 - 23:10

Merci mais ne serait-ce pas plutot Lucas ?! mais franchement je fais trop de faute...Allez je met la suite mais c'est pour faire plaisir^^









Alice
continuait a marcher, elle se glissait dans des ruelles qui aurait
fait reculer plus d'un. Mais la différence était de taille car
notre jeune héroïne était la meilleur de sa génération et elle
avait un don qui l'empêchait presque de mourir. Lucas, le nouveaux,
était derrière elle et cela la gênait beaucoup plus que si c'était
un tueur qui se trouvait a la même place en soufflant et en
trébuchant toute les deux minutes. Et pourtant elle avait promis a
ses supérieurs qu'elle veillerait sur lui. Était-elle obligée de
leur obéir ? Malheureusement oui. Bon voyons voir de quoi il est
capable, elle se tourna vers lui et prononça:



      -
      Peux-tu te servir d'une mitraillette ou préfère-tu un calibre 9
      mm. dit elle de sa voix fluette. Au sinon, j'ai, sur moi, une
      dague.

      -
      Mais de quoi parles-tu ? répondit Lucas. Il hors de question que
      je tue cette homme.









Il
désignait du doigt un homme assis dans une sorte de restaurant. Il
était en plus a la dernière table près de la fenêtre, une proie
trop facile.







      -
      Ordre de l'E.T.S tu dois tuer ce trafiquant de drogues. répondit
      Alice sur le qui vive.









- Mais... commença t-il.








- Il n'y a pas de « mais », maintenant
tire! dit elle en lui tendant le pistolet.







Lucas
visa la silhouette assise a une table dans un restaurant et appuya
sur la détente. Le son de la balle sortant du canon déchira le
silence de la nuit. Le corps chuta et le cri d'une femme retentit.







Alice
marchait vers le restaurant. La ruelle était sombre. Son petit corps
dégageait une légère brume a cause du froid. Elle s'approcha de la
porte du bâtiment. Puis elle entra et devant le corps encore chaud
se mit a crier.





- Un....Un
….. Il...est mort... bégaya-t-elle.








Un
homme la fit sortir en lui disant de rentrer chez elle et d'oublier
ce qu'elle avait vu. Et voilà Alice avait fait le coup de la petite
fille innocente et choqué par la vue de ce corps. Qui irait la
soupçonner de meurtre ? Personne de censé.








  • Mais....Qu'est-ce
    que tu as fait ? Je ne comprends pas. Lui demanda Lucas, perplexe.


  • Ce
    n'est pourtant pas compliquer, je viens de leur prouver que ce
    n'était pas moi qui l'est tuée, comment pourraient-ils imaginer
    que la petite fille qui vient de pleurer aurait pu tuer cet homme.


  • Oui,
    mais c'est moi qui l'est tué. Répliqua t-il d'une voix ferme.


  • Raison
    de plus pour t'entrainer a ce petit rôle, ce n'est pas dure tu te
    met a pleurer a la vue du corps, tu demande ta maman et tu demande
    pourquoi l'homme il dort par terre et le tour est joué. Dit-elle
    d'une voix où l'on pouvait deviner une joie féroce comme celle
    d'un chat quand il tient un oisillon dans ses grosses pattes
    poilues.








Elle
se dirigea vers une limousine qui les attendaient au coin de la rue,
elle s'y engouffra et après un soupir Lucas la suivit. Le véhicule
les conduit a une immense bâtisse où sur un des murs, du côté
gauche, d'une écriture noir et basique était écrit « bâtiment
désaffecté ». Lucas n'était pas très rassuré d'être là
mais il suivit Alice dans les couloirs, plongés dans l'obscurité.
Des enfants y circulaient la tête baissé accompagné de plusieurs
adultes. Lucas était intrigué que ces enfants appelés leurs
accompagnateurs, maîtres. Il posa la question a Alice.



  • ils
    appellent ces personnes « maîtres » car se sont nos
    instituteurs ceux qui nous apprennent a nous battre et ils nous
    accompagnent pendant les missions.




  • Mais
    alors où est le tien ? Il ne t'a pas accompagnait pour me chercher
    a l'aéroport, ni en mission.




  • Je
    n'en ai plus, il est mort pendant une mission et depuis ils ont
    décidés que je n'avais plus besoin d'instituteur et maintenant ils
    m'ont demandés d'être le tien.




  • Qui
    sont « ils » ? Et c'est quoi E.T.S ? Et comment cela le
    mien ? Lui demanda t-il.




  • Ils
    sont les dirigeants de l'E.T.S , Enfant Tueur en Série, et oui, je
    serai ton instituteur mais je dirais plutôt ta coéquipière,
    beaucoup d'enfants on perdu leurs instituteurs pendant une mission
    donc ils font des groupes de deux, lui répondit Alice avec
    impatience, et puis franchement tu croyais que des machines de
    guerre comme nous seraient laisser sans surveillance. Allez viens je
    vais te montrer certain résidents du centre du centre-ville car il
    faut comprendre que dans la ville de Berlin il y a deux centres
    celui où l'on se trouve et celui des quartiers pauvres.


  • Dans
    ce cas je suis près a rendre visite a nos collègues luxueux de
    travail. Plaisanta Lucas.







Alice
lui prit la main et le guida dans les couloirs et s'arrêta devant
une porte de couleur rouge sang.



Elle
y entra et salua quelqu'un, Lucas rentra et laissa ses yeux
s'habituaient a la lumière vive qui régnait dans la chambre. La
pièce contenait un lit, une commode et une table avec trois chaises.



A
côté de Alice se trouvait une jeune fille un peu plus âgée
qu'eux. L'inconnu avait de court cheveux mauve et des yeux assortit.



- Mais
que m'a tu amenais là, ma douce Alice, s'exclama leur hôte,
il a l'air appétissant et comment vas tu d'ailleurs depuis la
mort de Arthur, moi et les jumelles on ne te vois guère ces
temps si.






- Je
te présente Lilas, dit Alice en s'adressant a Lucas puis en se
tournant vers Lilas continua, et voici mon nouveau coéquipier
Lucas. Et oui, je vais très bien.



- Oh
voici le nouveau venu de France. Prononça Lilas.









Lucas avait frémi en écoutant Lilas
parlait de lui. Alice sourit, depuis quand les gens avaient-ils peur
de Lilas?! Lucas malgré la terreur qui le gagnait s'avança un peu.


- Je suis bien Lucas mais avant
d'être en France, j'étais en Amérique là où je suis né,
dit-il en regardant ses pieds.


- Oh mais c'est qu'il parle le
petit blondinet. Rigola la jeune fille aux cheveux mauves.









Lucas rougit et Alice ricana. Enfin
elle allait pouvoir s'amuser mais d'abord aider Lucas a s'intégrer
pour mieux le ridiculiser après.




-Je ne devrais pas le dire,
Lucas mais tu as devant toi, Lilas, la principal concourante de
l'examen pour le don master. Elle est japonaise du côté de sa
mère et russe de celui de son père. S'exclama Alice.


-Alice, tu exagère, moi avoir
le droit au don master ? Tu rigole ?! S'étonna Lilas, haussant
ses sourcils de surprise.



-Le don master ? C'est quoi ?
Demanda Lucas, en faisant maintenant plus attention a l'accent
de Lilas.







Les deux jeunes filles se tournèrent
vers lui et s'esclaffèrent. Cela faisait longtemps pour Alice mais
elle cacha sa stupeur. Son nouveau jouet était stupide.




-Le don master est le plus
puissant des dons. Peu de personnes peuvent se vanter de l'avoir.
Il permet d'être le plus fort. Nous ne sommes pas du niveau,
c'est clair. Hein, sœurette ? S'exclama une voix venant de la
porte.







Tout le monde tourna la tête vers
l'ouverture qui menait au couloir. Deux petites jeunes filles se
trouvaient dans l'encadrement de l'entrée de la chambre. Elle
étaient brunes et avaient des yeux bleu. Elle étaient identiques a
part un ruban dans les cheveux, un noir et l'autre rose. Alice et
Lilas avaient l'air de les connaître.




- Oh Diane, Dayane que faîtes
vous là? C'était Alice qui avait parlée.








Alors comme ça, ces jeunes filles
s'appelaient Diane et Dayane. La jeune fille au ruban rose était
surement Diane et celle au ruban noir était donc Dayane. Lucas
regarda autour de lui...Rien qui ne puisse vraiment l'intéresser
mais il avait peur et essayait de le cachait bien que cela n'échappa
pas a Diane.




- Petit insecte, tu as peur et tu
vas me dire ce qui te fait frissonner.


- Euh...J'ai pas l'habitude de
parler a quelqu'un et encore moins a des filles et puis vos yeux
me font peur. Et je suis nouveau aussi, cela n'aide pas.







Alice soupira. Diane et Dayane avaient
le don d'interrogatoire et Lucas n'avait pu s'en soustraire. Enfin
personne avait réussi a sa connaissance...Quoique si quelqu'un avait
le don de l'anti-don alors peut être qu'il y arriverai. Alice
regarda Lucas. Malgré ses tremblements il ne disait rien et
continuer a fixer les jumelles. Lilas pensait la même chose malgré
la stupeur qui gagnait le nouveau et il avait encore le cran de
regarder les deux filles dans les yeux. Il était incroyable...Il
était digne de Alice, la tueuse. D'ailleurs ce petit n'était pas si
mauvais. Les jumelles le pensaient. On pouvait apercevoir la forme de
son revolver a travers le tissu de sa poche de pantalon. Il l'avait
sortit quand elles étaient entrer sans toute fois le montrer. Comme
quoi celui qui avait l'air d'être le plus faible pouvait être plus
fort qu'on le pensait. Tout le monde se regardaient, jugeaient et
même échangeaient des informations en silence.






Tout ça pour se trouvait en face de la
grande Alice. Lucas avait été amené dans ce pays pour espionner la
tueuse. Les dirigeants de l'E.T.S l'avait formé pour ça. Il devait
l'espionner et rendre son compte rendu au communicateur, Steven. Mais
arrivera t-il a le cacher a Alice ? Enfin il y avait une question qui
turlupiner ce jeune tireur encore plus que celle la. Il se demandait
ce que pouvait être le don Master, il avait jamais entendu parler de
ce don. Il y avait un ordre très clair dans les dons. Le don de
tueur, le don de tireur, le sien donc et ensuite le don de télépathie
et beaucoup d'autres encore mais le sien était plus développer
qu'on pouvait le croire. Il n'était pas le meilleur mais il n'y
avait aucunes failles dans son don. N'importe quelle arme pouvait lui
servir et aucunes cibles manquées depuis qu'il était dans
l'organisation.


Ahaha je suis méchante de couper là, hein??!! NYARK NYARK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: une envie, et plus ma main passe sur le papier plus j'ai l'impression que le néant envahi ma feuille!!!   

Revenir en haut Aller en bas
 
une envie, et plus ma main passe sur le papier plus j'ai l'impression que le néant envahi ma feuille!!!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Brice Pelman - La main passe
» Une main dans sa culotte...
» ma main dans ta culotte
» La main (Poème humoristique)
» Mot de passe espace adhérents passeports annuels

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
yuri-mansion :: hors rp :: creation-
Sauter vers: